• François Ruffin appelle à faire "la fête à Macron" le 5 mai

    À l'appel du député de la Somme, plusieurs centaines de personnes ont participé hier à une "assemblée générale" publique à la Bourse du Travail, à Paris.

    © RSN  Network  Avril  2018 

    Comme un air de déjà vu. Le député insoumis François Ruffin et l'économiste Frédéric Lordon étaient de retour mercredi soir à la Bourse du Travail de Paris, là où tout avait commencé pour Nuit debout il y a deux ans.

    Plusieurs centaines de personnes, dont des cheminots, des étudiants, des postiers, un employé de Carrefour et du personnel médical en grève ont assisté à cette "assemblée générale" publique.

    Ils se sont succédé à la tribune durant deux heures, raconte Streetpress. Un étudiant de Tolbiac, fac parisienne dans laquelle le blocage illimité a été voté mardi :

     

    "Nous, on vit la convergence des luttes au quotidien. Venez, et on va les avoir."

     

     

    "Un grand mouvement tous ensemble"

     

    "Je propose le samedi 5 mai" pour "une grande manifestation nationale commune", a lancé François Ruffin, aussi réalisateur de "Merci Patron !" et fondateur de "Fakir". Dans le mois qui vient, le député de la Somme souhaite que se créent partout en France "des comités du 5 mai" pour qu'"on arrive à se rassembler, pour un grand mouvement tous ensemble".

    "Il faut essayer quelque chose", "appeler à la convergence des luttes, qui est une condition nécessaire mais insuffisante", a-t-il lancé. Et faire "la fête à Macron".

    Et de demander :

     

    "La plus grosse question, c'est : qu'est-ce qu'on fait le 5 mai au soir ? Il faut une inversion du rapport de force, que la peur change de camp, que le 5 mai au soir soit le point de départ."

    "On ne va pas faire une nouvelle version de Nuit Debout", a pris soin de prévenir Lordon à son arrivée à la tribune. Mais tout de même :

     

    "Nous voulons le débordement général. Il faut dire à ceux qui sont seuls qu’il y a une issue. Luttez, luttons parce que c’est le moment."

     

    Plusieurs centaines de personnes avaient dû rester à l'extérieur de la Bourse du Travail, faute de place.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :