• " €uro News "

    **********************************************************************

                 Base Secrète Lunaire " €uro News "        " €uro News "       " €uro News "

                 - TP -         - Le Mans -       - Mr Rachid -               - JFK -   

    **********************************************************************

    Ci-Dessus : Nos Rubriques 

    **********************************************************************

    Vidéo : Bêta Test - Non finalisée 

    **********************************************************************

    " €uro News "   " €uro News "

    Base Secrète Lunaire

    cool €uro News & Les Infos En Temps Réel cool

    Base Secrète Lunaire                Mr-Rachid  &  Nadia                      Base Secrète Lunaire

    ***********************************************************************

    Ci-Dessous : Nos Rubriques 

    ***********************************************************************

        Base Secrète Lunaire     Super Forum   Base Secrète Lunaire

       - Bivouac                - Rah-Band -     - Super Forum -        - Jeux Vidéos -

    ***********************************************************************

    D'autres Rubriques sont également disponibles " Via le menu a votre droite cool "

    ***********************************************************************

    Bonne Navigation avec Rsn yes

    *****

    Copyright Octobre 2017 - @Rsn Network - Nantes

    Mise à jour : 22/10/17 a 20h yes

     

  • Afficher l’image source

    Bonjour a tous , et bon Vendredi a toute la blogo ... yes


    votre commentaire
  • La traque est terminée. Jeudi soir vers 21h00, Cherif Chekatt a été abattu par trois policiers de la Brigade spécialisée de terrain (BST). L’auteur présumé de l’attentat de Strasbourg, qui a fait trois morts, mardi, a été repéré au bas d’un immeuble dans un secteur entre les quartiers de La Meinau et du Neudorf, où « des moyens particuliers avaient été mis en place en début de soirée, notamment un hélicoptère », a indiqué Christophe Castaner. Lors de son interpellation, il s’est retourné et a tiré sur les policiers, qui ont riposté et l’ont neutralisé. D’une seule voix, tous les responsables politiques ont rendu hommage aux forces de l’ordre.

    Police. Rue où vient d'être  abattu le tireur du marché de Noël de Strasbourg. Strasbourg le 13 12 2018.

    Bravo les Gars cool

    « Je suis fier, fier de vous », a d’abord déclaré le ministre de l’Intérieur, qui était venu à Strasbourg jeudi soir pour annoncer la réouverture du marché de Noël, et a appris la nouvelle alors qu’il terminait sa première conférence de presse. « Face au pire, vous avez donné le meilleur », a-t-il insisté sur Twitter. Emmanuel Macron a, lui, remercié « l’ensemble des services mobilisés, policiers, gendarmes et militaires », l’assurant : « Notre engagement contre le terrorisme est total. »


    1 commentaire
  • Le chauffeur de taxi s'est rendu dans un commissariat de Strasbourg après avoir déposé le tireur dans le quartier du Neudorf.

    © RSN Tv

    Il a croisé la route de Cherif Chekatt juste après l'attentat de Strasbourg. Mardi 11 décembre, le tireur présumé est monté dans un taxi pour quitter le centre historique où il venait d'ouvrir le feu, tuant et blessant plusieurs passants. Dans la voiture, la conversation s'engage. "Tu sais ce que j’ai fait ? J’ai tué des gens ! (...) Pour nos frères morts en Syrie", aurait déclaré Cherif Chekatt au chauffeur de taxi, selon des déclarations rapportées par une source proche de l’enquête à France 2.

    La discussion dure environ 3 minutes. "La police a perquisitionné chez moi ce matin, ils ont trouvé une grenade", poursuit l'auteur présumé de l'attentat, toujours selon le témoignage du taxi. Ce dernier s'est rendu dans un commissariat de Strasbourg après avoir déposé l'homme dans le quartier du Neudorf. Le chauffeur pense avoir la vie sauve parce qu’il est musulman et qu’il y avait des signes religieux dans sa voiture, notamment un collier de prière accroché au rétroviseur.

    Il raconte qu’il a tout de suite vu que l'homme qu'il a pris en charge était blessé au bras parce que le fugitif lui a montré sa blessure. Il dit que l’homme était très pâle et avait l’air à la fois calme et très stressé. Le chauffeur de taxi affirme aussi qu’il connaissait très bien les rues de Strasbourg mais n’avait pas l’air de trop savoir où aller. C’est le chauffeur qui l’a convaincu rapidement de sortir du taxi. La course a duré très peu de temps.


    votre commentaire
  • Le nouveau plan Vigipirate réactualisé en 2016 a prévu un système à trois niveaux de menace: «vigilance», «sécurité renforcée/risque d'attentat» et «urgence attentat», le plus élevé. Le premier niveau correspond à une posture permanente de sécurité impliquant la mise en place d'un socle de cent mesures (sur les plus de 300 que compte le «catalogue» de Vigipirate).

     

    Le deuxième niveau correspond à une menace terroriste élevée, voire très élevée, comme c'est le cas actuellement. Des mesures additionnelles (216 au total, certaines confidentielles) peuvent être activées. Concrètement, il ne s'agira plus, à ce deuxième stade, de se contenter de mesures de prévention, comme le port de badges ou la vérification des pièces d'identité, mais aussi d'organiser des patrouilles, des filtrages et des fouilles.

    Le troisième niveau, inédit, «urgence attentat», est adopté, de façon ponctuelle - limitée à l'activation d'une cellule de crise -, immédiatement après un attentat ou face à l'imminence d'une action terroriste. Il peut être comparé au dispositif «alerte enlèvement» et comporte des mesures exceptionnelles, par exemple la fermeture des routes, du métro, l'arrêt des déplacements scolaires…

    figarofr: Un militaire du dispositif Sentinelle à Strasbourg, le 11 décembre 2018.© RSN Tv- Un militaire du dispositif Sentinelle à Strasbourg, le 11 décembre 2018.

     

    Lutte contre des drones ou des cyberattaques

    Avec l'ensemble de ses mesures, détaillées dans un épais dossier, le nouveau plan sert de véritable tutoriel pour les acteurs publics de la sécurité ainsi qu'aux grands opérateurs (dits d'«importance vitale», par exemple dans les domaines de la santé, des transports, de l'énergie…). Toutes les hypothèses sont prises en compte: piraterie maritime, attaque d'un grand aéroport, pollution chimique… Le plan intègre aussi les nouvelles lois votées depuis.

    «Vigipirate plus» vise également à renforcer la lutte contre de nouvelles menaces, drones ou cyberattaques. Des dispositifs spécifiques sont prévus dorénavant pour faire face aux différents modes opératoires terroristes (fusillade, explosifs, véhicule bélier comme à Nice, attaque chimique, biologique…).


    votre commentaire
  • Trop c‘est trop ! Ras le bol !

    De déclarations en déclarations, Emmanuel Macron est devenu un obstacle criant à la défense élémentaire d’une politique de gauche.

    Il s’en est pris en quelques semaines aux 35 h de tous les salariés, a permis la multiplication des CDD pour les jeunes, et le voilà qui propose de mettre fin aux statuts des salariés du privé comme du public.

    Il trace, en fait, la voie d’une « société sans statut » : alignement vers le bas pour tous, flexibilité généralisée. Faut-il énumérer, outre les 308 articles de sa loi de déréglementation libérale tout azimut, les plus notables de ses provocations contre la gauche :

    • appelant les « jeunes à avoir envie de devenir milliardaires »
    • expliquant que « son job n’est pas de défendre les emplois existants »
    • affirmant que « les Britanniques ont la chance d’avoir eu Margaret Thatcher »
    • « le chômage de masse en France c’est parce que les travailleurs sont trop protégés » dit-il en Allemagne en vantant les lois Schröder-Hartz
    • « la France est en manque d’un roi », écrit-il en philosophant dans la revue des « Deux Mondes »
    • il qualifie ceux qui s’opposent à sa loi au sein du PS de « foyer infectieux »
    • ses sorties contre le CDI, contre le droit protecteur des licenciements…
    • enfin sa dernière sortie brutale contre le statut de la Fonction publique.

    Stop, Stop, Stop ! Des ministres ont été écartés pour bien moins que cela ! Ce n’est pas supportable d’avoir des mises au point modérées, ou pire, des « je le soutiendrai jusqu’au bout ».

    Si l’on veut sauver la gauche du désastre, il faut la sauver de Macron.

    Si l’on veut l’unité de la gauche, ça ne peut être que sans Macron.

    Nous appelons à ce qu’il parte, qu’il soit démissionné ou qu’il démissionne. Ce serait LE signal positif, indispensable, pour « changer de cap », revenir à des positions saines et unitaires pour toute la gauche.

    Pour l'union, sans Macron !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique